Catégories
Travaux

Rénovation immobilière : une tendance de l’année 2021

Dans le secteur immobilier, les investisseurs choisissent la rénovation immobilière au lieu de la construction d’un nouveau bâtiment. Effectivement, la rentabilité accrue de la rénovation par rapport à la construction de bâtiments neufs motive tous les acteurs, qu’ils soient gouvernementaux ou simplement issus du secteur immobilier. Cette tendance se généralise d’autant plus en 2021.

La construction d’un nouveau bâtiment : une option onéreuse

Selon les investisseurs, la construction d’un nouveau bâtiment requiert une multitude de ressources ainsi que de matières premières. Cela concerne uniquement la construction.
En se basant sur le rythme actuel de consommation des matières premières, la construction de bâtiments neufs pourrait nécessiter plus d’1,2 milliard de tonnes de matériaux d’ici l’année 2050. Cela excède largement les besoins nécessaires à la rénovation.
Par ailleurs, nos réserves de sable, indispensables à la construction de neuf, s’épuisent de plus en plus et leur exploitation immodérée risque d’entraîner des perturbations écologiques.

En outre, une autre ressource nécessaire à la construction neuve est le foncier. Le remblayage des surfaces destinées à la construction requiert l’immobilisation de terrains qui pourraient être cultivables.
Ce problème ne concerne pas uniquement la surface à bâtir, mais également l’instauration de nombreuses infrastructures, tels que :

  • Le système d’approvisionnement en eau
  • Les différents raccords en électricité
  • Le chemin afin d’atteindre le nouveau bâtiment

La rénovation des bâtiments : une option économique

La construction d’une nouvelle maison individuelle requiert 1,2 t de matériaux à chaque mètre carré. Par contre, la rénovation n’en nécessite que quarante fois moins. En plus, la construction d’un mètre carré de surface utile demande environ 1,6 t de matériaux. Cela revient à 80 fois de ce qui est nécessaire pour la rénovation d’un vieil immeuble.

En ce qui concerne l’économie d’énergie, rénover un bâtiment est beaucoup plus rentable que construire du neuf. De nos jours, il existe un grand nombre de professionnels qui se spécialisent dans l’optimisation des performances énergétiques au sein des anciens bâtiments. Vous pouvez contacter ce bureau d’étude technique pour votre projet de rénovation.
Face au réchauffement climatique, on peut également profiter de la réorganisation des infrastructures afin d’optimiser la fraîcheur naturelle des bâtiments existants. Cela vous aide à la réduction de l’usage des climatiseurs. En outre, les travaux de rénovation deviendront prochainement obligatoires pour les bâtiments considérés comme des passoires thermiques.

La législation concernant la rénovation des bâtiments

Actuellement, la législation se focalise sur les économies d’énergie, en favorisant la rénovation immobilière. L’adoption de la loi, en matière d’économie circulaire, favorise la réorganisation de la gestion de déchets. Cela concerne particulièrement les déchets engendrés par la construction des nouveaux bâtiments. Ces derniers constituent le producteur principal des déchets ainsi que le consommateur principal des ressources naturelles. Annuellement, ils produisent plus de 226 millions de tonnes, ne serait-ce qu’en matière de déchets. Ce chiffre correspond à la production de plus de 600 kg de déchets par bâtiment, annuellement pour un Français.

Depuis 2010, le maître d’ouvrage a pour obligation d’effectuer un diagnostic de déchets de son chantier. Quant à la loi, en matière d’économie circulaire, elle requiert encore une étude plus approfondie. Cela concerne les exigences sur le concept du pollueur-payeur ou la responsabilité des entreprises.