MaPrimeRénov’: tout savoir sur l’aide à la rénovation énergétique des logements

La transition énergétique est un enjeu majeur pour la France, et les bâtiments sont au cœur de cette problématique. Pour encourager les particuliers à améliorer la performance énergétique de leur logement, le gouvernement a mis en place MaPrimeRénov’, une aide financière destinée à soutenir les travaux de rénovation. Dans cet article, nous vous présentons en détail ce dispositif, ses bénéficiaires, les types de travaux concernés et les montants accordés.

Qu’est-ce que MaPrimeRénov’?

MaPrimeRénov’ résulte de la fusion entre le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) « Habiter Mieux agilité ». Lancée en janvier 2020, elle constitue désormais l’aide principale accordée par l’État aux particuliers qui souhaitent réaliser des travaux d’amélioration énergétique dans leur résidence principale. L’objectif est de simplifier et d’uniformiser les dispositifs existants pour inciter davantage de ménages à se lancer dans ce type de projets.

Qui peut bénéficier de MaPrimeRénov’?

Jusqu’en 2020, MaPrimeRénov’ était destinée aux ménages modestes et très modestes, mais depuis le 1er janvier 2021, elle s’adresse à l’ensemble des propriétaires occupants, sans condition de ressources. Les copropriétaires sont également éligibles pour les parties communes de leur immeuble. En revanche, les locataires et les propriétaires-bailleurs ne peuvent pas bénéficier de cette aide.

Pour être éligible, le logement doit être la résidence principale du demandeur et avoir été construit depuis plus de deux ans. En outre, les travaux doivent être réalisés par un professionnel labellisé RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Quels sont les travaux éligibles à MaPrimeRénov’?

Les travaux subventionnés par MaPrimeRénov’ concernent principalement l’amélioration de la performance énergétique du logement. Voici quelques exemples :

  • L’isolation thermique (murs, toiture, planchers bas)
  • Le remplacement des fenêtres simple vitrage par du double ou triple vitrage
  • L’installation ou le remplacement d’un système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire
  • La ventilation mécanique contrôlée (VMC)
  • Les appareils de régulation et de programmation du chauffage

Il est également possible de bénéficier de l’aide pour réaliser un audit énergétique préalable aux travaux ainsi que pour certaines prestations liées à la rénovation globale d’un logement.

Quel est le montant de MaPrimeRénov’?

Le montant de l’aide accordée varie en fonction du type de travaux réalisés et des revenus du foyer. Les ménages sont répartis en quatre catégories (bleu, jaune, violet et rose) selon leur niveau de ressources, défini par l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH).

Les aides sont calculées selon un forfait, qui prend en compte les coûts moyens constatés pour chaque type de travaux. Par exemple :

  • Pour une isolation des murs par l’extérieur, un ménage « bleu » peut recevoir jusqu’à 90 €/m², tandis qu’un ménage « rose » ne bénéficiera que de 15 €/m²
  • Le remplacement d’une chaudière à gaz très économe en énergie est subventionné à hauteur de 1 200 € pour un ménage « bleu » et de 400 € pour un ménage « rose »

Il existe également des bonus pour les logements très performants sur le plan énergétique (étiquette énergie A ou B après travaux) ou pour la réalisation d’un bouquet de travaux.

Comment demander MaPrimeRénov’?

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, il faut effectuer une demande en ligne sur le site officiel maprimerenov.gouv.fr. Il est recommandé de faire cette démarche avant le début des travaux. Une fois la demande validée, il est possible de suivre son avancement et de transmettre les justificatifs nécessaires (devis, factures) directement sur la plateforme. L’aide est versée à la fin des travaux, après réception des documents attestant de leur réalisation.

Il est important de noter que MaPrimeRénov’ peut être cumulée avec d’autres aides, comme l’éco-prêt à taux zéro, les aides des collectivités territoriales ou les certificats d’économie d’énergie. Toutefois, certaines conditions s’appliquent et il convient de se renseigner auprès des organismes concernés.

Le bilan de MaPrimeRénov’ en France

Depuis son lancement en janvier 2020, le dispositif MaPrimeRénov’ a rencontré un vif succès auprès des Français. Selon les données du ministère de la Transition écologique, plus de 190 000 demandes ont été déposées en 2020, dont près de 80 % concernaient des ménages modestes ou très modestes. Les travaux les plus couramment subventionnés étaient l’isolation thermique (43 %) et le changement de système de chauffage (41 %).

Cet engouement devrait se poursuivre en 2021 avec l’élargissement du dispositif à tous les propriétaires occupants et la mise en place d’un bonus pour la rénovation globale des logements. Le gouvernement a d’ailleurs prévu une enveloppe budgétaire de 2 milliards d’euros sur deux ans dans le cadre du plan France Relance pour soutenir l’effort de rénovation énergétique des bâtiments.

En encourageant les travaux de rénovation, MaPrimeRénov’ contribue à la fois à la lutte contre le changement climatique, à l’amélioration du confort et de la qualité de vie des occupants et à la relance économique du secteur du bâtiment. N’hésitez pas à consulter le site officiel du dispositif pour obtenir davantage d’informations et vérifier votre éligibilité.