Le coliving en période de crise : un investissement sûr ?

En ces temps incertains, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les opportunités d’investissement. Parmi elles, le coliving attire de plus en plus l’attention. Ce modèle de logement partagé, qui séduit notamment les jeunes actifs et les étudiants, semble résister aux épreuves du temps et aux crises économiques. Mais est-ce vraiment un investissement sûr ? Cet article se propose d’examiner cette question en analysant les avantages et les défis du coliving durant une période de crise.

Les atouts du coliving face à la crise

Pourquoi le coliving suscite-t-il un tel engouement en période de crise ? Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène. Tout d’abord, le coût réduit du logement : en partageant les espaces communs et les charges, les colocataires bénéficient d’une réduction significative de leurs dépenses mensuelles. Un argument de poids en période de récession économique ou de chômage accru.

« Le coliving offre une solution flexible et économique pour se loger dans des zones urbaines où les loyers sont souvent inaccessibles pour les jeunes actifs. » – Pierre Gervois, CEO de Gervois Rating

Ensuite, le coliving favorise la solidarité entre ses occupants : entraide pour trouver un emploi, partage des compétences et des réseaux professionnels… Autant d’avantages qui peuvent s’avérer précieux en période de crise. De plus, la flexibilité du coliving séduit : les contrats de location sont généralement moins contraignants que pour une location classique, offrant ainsi davantage de liberté aux locataires.

Enfin, le coliving s’inscrit dans une tendance de fond : celle de l’économie collaborative, qui prône un partage des ressources et des compétences. Un mode de vie en phase avec les préoccupations actuelles, comme l’environnement ou le bien-être au travail.

Le marché du coliving face à la crise

Même si le coliving présente de nombreux atouts en période de crise, il n’est pas exempt de défis. Le principal étant la concurrence, notamment face à d’autres formes d’hébergement comme la location meublée ou les résidences étudiantes. Pour se démarquer, les opérateurs de coliving doivent proposer des services et des prestations toujours plus innovants, ce qui peut représenter un coût non négligeable.

« Les acteurs du coliving doivent sans cesse se réinventer pour continuer à séduire leurs clients. » – Benjamin Nicaise, Président du groupe Cerenicimo

Néanmoins, le marché semble prometteur : selon une étude réalisée par JLL en 2020, le marché européen du coliving devrait atteindre 23 milliards d’euros d’ici 2030. Une croissance soutenue par l’urbanisation croissante et la demande accrue pour des logements flexibles et abordables.

Le coliving, un investissement sûr ?

Investir dans le coliving peut donc s’avérer intéressant, à condition de bien connaître les enjeux du marché et de se positionner sur des offres attractives. Parmi les critères à prendre en compte :

  • La localisation : privilégier des zones urbaines dynamiques et bien desservies par les transports.
  • Les services proposés : espaces de coworking, salles de sport, animations… Les résidents sont prêts à payer plus cher pour bénéficier d’un cadre de vie agréable.
  • L’accompagnement des locataires : le succès du coliving repose en grande partie sur la qualité de la gestion locative et la capacité à créer une véritable communauté au sein de l’établissement.

« L’investisseur doit être attentif à la qualité du projet, à sa localisation et aux services proposés. » – Marie Poirier, directrice générale déléguée du groupe Espacil

Pour minimiser les risques, il est également recommandé de diversifier ses investissements et de ne pas se focaliser uniquement sur le coliving. Enfin, il convient d’être patient : comme tout investissement immobilier, le coliving nécessite un certain temps avant de générer des rendements significatifs.

Ainsi, si le coliving présente des atouts indéniables en période de crise, il n’est pas pour autant exempt de défis. Pour les investisseurs, l’enjeu est donc de bien analyser les opportunités et les risques afin de se positionner sur un marché en pleine croissance.