Catégories
Gestion

L’utilité de disposer d’un syndic et d’un gestionnaire dans une gestion locative

La majorité des propriétaires immobiliers mettent souvent leur bien en location. Et dans le cas d’immeuble disposant de nombreux appartement en location et de nombreuse partie commune, la gestion du bien se fait en deux parties. La partie privative par un gestionnaire locatif et la partie commune par un syndic de copropriété.

Le rôle d’un gestionnaire locatif dans un immeuble

Dans un immeuble comprenant un bon nombre d’appartements en location, disposer d’un gestionnaire locatif est nécessaire. Dans cette configuration, il détient un rôle primordial dans la gestion des locations. Ainsi, il se charge de :

  • Gérer les contrats de location : le principal rôle du gestionnaire est de gérer dans l’intérêt du bailleur. Il analyse et présélectionne les candidats à la location et les soumets au propriétaire,
  • Il collecte et réceptionne les loyers, mais également pratiqué à la relance des impayés ainsi que la gestion des créances. Mais également la gestion des charges,
  • Pratiquer à la vérification de la situation des lieux avant l’entré, mais également le départ d’un locataire,
  • Faire les entretiens nécessaires au bon maintien des parties locatives ainsi que de procurer aux locataires les informations essentielles.

Le rôle et les apports d’un syndic de copropriété

Un immeuble, même en location, est composé de parties privatives et de parties communes. Si dans l’ensemble les parties privées en location sont gérées par le gestionnaire de location, la partie publique est quant à lui gérer par un syndic. Ainsi, dans un immeuble en location, il est obligatoire de disposer d’un syndic de copropriété. D’une manière générale, un syndic s’occupe de l’entretien et les charges impliquant les parties communes de l’immeuble.

Par conséquent, en optant pour un syndic, on peut lui adjoindre de gérer les travaux d’entretien de l’immeuble, ainsi que les travaux de rénovation ou encore d’aménagement. Ensuite, l’administration de la comptabilité, des déclarations fiscales, mais également de l’acquittement des taxes lier au bâtiment. Enfin, gérer et régler les situations problématiques au sein du bâtiment qui peuvent surgir entre les locataires.

Syndic et gestionnaire, deux entités indissociables pour une gestion locative

Bien que dans la majorité des cas, bon nombre de propriétaires préfèrent gérer seuls leur propriété, l’ajout d’un gestionnaire soutenu par un syndic ne peut qu’avantager.

Dans cette configuration, le gestionnaire s’occupe de toute la partie locative, allant de la sélection des locataires à la gestion des contrats de bail. Tandis que, le syndic administre tout ce qui touche à la partie commune et à l’immeuble en général. Dans ce cas, il gère les entretiens ainsi que les travaux et la gestion du personnel de l’immeuble.

En pratiquant ainsi, on sépare de manière stricte la partie locative qui représente les recettes et la partie commune qui représente les dépenses pour une bonne visibilité des finances.