Catégories
Location

Considérations lors de la location d’une chambre

Louer une chambre dans votre maison à un étranger est une pratique courante, surtout dans les villes chères. Mais si vous avez l’habitude de vivre avec une seule famille dans votre maison, accueillir un locataire nécessite un ajustement. Donc, gardez à l’esprit les considérations suivantes lorsque vous louez une chambre.

1.    Comprendre les lois de votre pays

Chaque pays est différent dans la façon dont il régit les lois propriétaires-locataires. Mais, quel que soit votre pays, vous n’êtes pas légalement autorisé à entrer dans la chambre de votre locataire. Vous devez lui donner un préavis de vingt-quatre heures. Cela signifie que si vous entrez dans la pièce sans permission, vous pourrez vous retrouver dans l’eau chaude légale. De plus, vous pourrez être tenu responsable si, par exemple, vous faites irruption et cassez quelque chose à votre locataire.

2.    Traiter les locataires potentiels comme des étrangers et non comme des amis

Vous devez parler à votre locataire de votre maison. Mais vous devez bien réfléchir à ce que vous dites sur vous-même, surtout au début du processus d’entrevue. Après tout, vous ne savez probablement rien de cette personne. Vous ne pouvez pas dire à un futur voleur que vous gardez une clé supplémentaire sous le tapis de bienvenue, par exemple.

3.    Interviewer le locataire

Il ne suffit pas qu’un locataire soit beau ou en règle sur papier. Le contrôle des locataires pour les logements résidentiels est essentiel. Il y a autant d’histoires d’horreur de mauvais locataires qui vous rendent la vie difficile, comme :

  • En étant désordonné
  • En ne respectant pas l’espace
  • En étant debout à toute heure de la nuit

Ramener le locataire potentiel à sa voiture pour voir comment il la garde en ordre pour savoir si le locataire est soigné.

4.    Établir des règles écrites

Les points-clés à inclure dans un contrat comprennent le montant du loyer et le moment où il est dû. Incluez tous les frais liés aux pénalités de retard. Vous devrez savoir si le loyer augmentera chaque année. Précisez quel espace appartient au locataire, ainsi que les aires communes et les règles d’utilisation. Vous devriez mettre en évidence s’il y a des zones qui sont interdites. Enfin, vous devriez énoncer des règles pour le stationnement et les animaux de compagnie. Et il n’y a presque aucune limite à ce que vous pourriez mettre dans le contrat.

5.    Avoir une stratégie de sortie

Vous, avec votre locataire, devez avoir une idée de la durée pendant laquelle il ou elle vivra dans votre maison. Vous pouvez aussi demander le loyer du dernier mois ou un acompte. C’est souvent le cas dans les complexes d’appartements. Vous pouvez également le faire au cas où votre locataire déciderait un jour de partir abruptement. Faites-le, même si vous pensez que cela ne pourrait pas arriver à la fin de la relation propriétaire-locataire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *