Catégories
Gestion Location Travaux

Location: comment les travaux et réparations s’organisent-ils ?

Une opération de location nécessite la signature d’un contrat entre le propriétaire et son locataire. Ainsi, les deux ont des responsabilités non seulement l’un envers l’autre, mais également à l’égard du logement. Puisqu’il y’a des travaux et des réparations à réaliser. Comment ces différents travaux doivent-ils s’organiser ? Dans la suite de cet article, vous allez retrouver les travaux qui sont en charge du locataire et du propriétaire.

Les réparations locatives : une responsabilité du locataire

Au cours d’un bail de location, le propriétaire doit s’impliquer dans l’entretien du logement comme le locataire. Mais, les deux parties ne feront pas face aux mêmes travaux. En réalité, les différents travaux qui entrent dans les réparations locatives ne concernent pas le propriétaire. Alors, c’est le locataire lui-même qui s’occupe de ces travaux. Il s’agit par exemple du remplacement d’ampoule, du changement de prises et de leur entretien, du changement de papier peint. Il y’a aussi l’entretien du système de chauffage, du système électrique et de la plomberie, le changement des joints de robinets, le débouchage de canalisation sont aussi dans les réparations locatives. Mais, la réalisation de ces travaux doit se faire dans le respect des règles existantes. Les réparations locatives, il faut le dire, s’inscrivent dans la logique d’éviter la dégradation du logement avant la fin du bail. Pour qu’il n’ait pas de litige relatif aux réparations locatives, une liste de ces réparations est disponible depuis 1987 à travers un décret.

Quelles règles le locataire doit-il respecter pour réaliser les travaux ?

Le locataire est en mesure de réaliser des travaux afin d’apporter une amélioration au logement. Ces améliorations doivent permettre d’améliorer le confort par exemple du logement. Mais, il ne faudrait pas que cette volonté d’améliorer le confort transforme le logement. En réalité, le locataire, lorsqu’il souhaite apporter de transformation au logement qu’il occupe, doit demander une autorisation auprès du propriétaire. Par exemple, lorsqu’il souhaite procéder à l’élargissement de la porte, l’accord du propriétaire est nécessaire. Le locataire qui réalise des transformations sans l’accord de son propriétaire fera face aux conséquences. Puisque, le propriétaire peut, à son départ, l’obliger à remettre en place le logement. Le propriétaire peut également opter pour une poursuite judiciaire ou tout simplement garder les transformations réalisées à son avantage sans payer une quelconque indemnisation au locataire. Il faut dire que tous les travaux que le locataire décide de réaliser ne concernent pas le propriétaire sur le plan financier.

Les travaux relevant de la responsabilité du propriétaire

Les travaux qui concernent le propriétaire dans un bail de location se retrouvent avant et pendant le contrat. En effet, un propriétaire est dans l’obligation de louer un logement décent à son locataire. Pour cette raison, il doit réaliser certains travaux avant la mise en location. Mais, il est possible qu’un logement soit loué sans que les travaux de mise aux normes ne soient réalisés. Dans ce cas, le propriétaire doit assurer le financement de la réalisation de ces travaux. Il doit alors s’occuper des travaux de réparations de gaz et d’électricité, du changement de revêtement mural et du sol. Les gros travaux de plomberie et le financement des changements des équipements chers sont aussi la responsabilité du propriétaire. Par ailleurs, il est possible qu’après négociation, le locataire s’occupe de ses travaux. Dans ce cas, le locataire va profiter d’une exonération du loyer pendant un moment.

Une opération de location nécessite la signature d’un contrat entre le propriétaire et son locataire. Ainsi, les deux ont des responsabilités non seulement l’un envers l’autre, mais également à l’égard du logement. Puisqu’il y’a des travaux et des réparations à réaliser. Comment ces différents travaux doivent-ils s’organiser ? Dans la suite de cet article, vous allez retrouver les travaux qui sont en charge du locataire et du propriétaire.

Les réparations locatives : une responsabilité du locataire

Au cours d’un bail de location, le propriétaire doit s’impliquer dans l’entretien du logement comme le locataire. Mais, les deux parties ne feront pas face aux mêmes travaux. En réalité, les différents travaux qui entrent dans les réparations locatives ne concernent pas le propriétaire. Alors, c’est le locataire lui-même qui s’occupe de ces travaux. Il s’agit par exemple du remplacement d’ampoule, du changement de prises et de leur entretien, du changement de papier peint. Il y’a aussi l’entretien du système de chauffage, du système électrique et de la plomberie, le changement des joints de robinets, le débouchage de canalisation sont aussi dans les réparations locatives. Mais, la réalisation de ces travaux doit se faire dans le respect des règles existantes. Les réparations locatives, il faut le dire, s’inscrivent dans la logique d’éviter la dégradation du logement avant la fin du bail. Pour qu’il n’ait pas de litige relatif aux réparations locatives, une liste de ces réparations est disponible depuis 1987 à travers un décret.

Quelles règles le locataire doit-il respecter pour réaliser les travaux ?

Le locataire est en mesure de réaliser des travaux afin d’apporter une amélioration au logement. Ces améliorations doivent permettre d’améliorer le confort par exemple du logement. Mais, il ne faudrait pas que cette volonté d’améliorer le confort transforme le logement. En réalité, le locataire, lorsqu’il souhaite apporter de transformation au logement qu’il occupe, doit demander une autorisation auprès du propriétaire. Par exemple, lorsqu’il souhaite procéder à l’élargissement de la porte, l’accord du propriétaire est nécessaire. Le locataire qui réalise des transformations sans l’accord de son propriétaire fera face aux conséquences. Puisque, le propriétaire peut, à son départ, l’obliger à remettre en place le logement. Le propriétaire peut également opter pour une poursuite judiciaire ou tout simplement garder les transformations réalisées à son avantage sans payer une quelconque indemnisation au locataire. Il faut dire que tous les travaux que le locataire décide de réaliser ne concernent pas le propriétaire sur le plan financier.

Les travaux relevant de la responsabilité du propriétaire

Les travaux qui concernent le propriétaire dans un bail de location se retrouvent avant et pendant le contrat. En effet, un propriétaire est dans l’obligation de louer un logement décent à son locataire. Pour cette raison, il doit réaliser certains travaux avant la mise en location. Mais, il est possible qu’un logement soit loué sans que les travaux de mise aux normes ne soient réalisés. Dans ce cas, le propriétaire doit assurer le financement de la réalisation de ces travaux. Il doit alors s’occuper des travaux de réparations de gaz et d’électricité, du changement de revêtement mural et du sol. Les gros travaux de plomberie et le financement des changements des équipements chers sont aussi la responsabilité du propriétaire. Par ailleurs, il est possible qu’après négociation, le locataire s’occupe de ses travaux. Dans ce cas, le locataire va profiter d’une exonération du loyer pendant un moment.