Catégories
Achat

Les points à vérifier avant l’achat d’un bien immobilier

L’achat immobilier est une étape importante qui cache parfois des obstacles, notamment pour les non-initiés. Pour ne pas vous perdre, voici les points essentiels à bien vérifier avant de signer l’avant-contrat, voire, le contrat de vente finale.

L’étude du marché

Cette étape consiste à déterminer si le prix du bien que vous convoitez est juste ou non. Pour confirmer vos doutes, opérez une petite enquête sur le marché pour savoir les prix dans le secteur. Pour ce faire, vous pouvez vous rapprocher des agences immobilières du quartier ou consulter des annonces immobilières. La chambre des notaires ou votre notaire peut aussi vous apporter des bonnes réponses en étant des observateurs du marché.

Le profil et l’environnement du bien

Concernant le profil de la maison, plusieurs vérifications sont à entreprendre : charpente, toiture, murs, sols, plafonds, installation électrique, chaudière, plomberie et cheminée. Si la maison est entourée d’autres propriétés, renseignez-vous sur l’existence d’éventuelles servitudes comme un droit de passage sur votre futur terrain par exemple. Dans une annonce, il est possible que le vendeur indique une surface approximative, pour éviter toute confusion alors, vous pouvez parfaitement sortir vos mètres et mesurer la surface réelle. Si vous envisagez par contre d’acheter un appartement, examinez les parties communes et renseignez-vous sur les travaux qui y sont prévus comme vous ne pourrez pas contrôler la solidité du bâti.

Quant à son environnement, renseignez-vous sur la réputation du quartier pour savoir s’il vous conviendra. Dans le cadre de son contexte géographique, assurez-vous qu’il soit desservi par les transports en commun et qu’il soit à proximité des commodités. Pour acheter une maison, l’exposition du logement ne doit pas être mise de côté. Pour finir, essayez de voir le voisinage pour ne pas gâcher votre plaisir d’être propriétaire du logement de vos rêves.

La vérification des vices

Lors des différentes visites, vous pouvez découvrir les vices cachés du bien, notamment si vous vous faites accompagner par un professionnel du bâtiment. Les vices à vérifier ici concernent plutôt les vices administratifs comme certains travaux effectués par l’ancien propriétaire sans déclaration préalable ou sans permis de construire par exemple. Pour vérifier la conformité des travaux réalisés, le plus pratique serait de vous rapprocher de la mairie avant de signer l’acte de vente authentique.

Le coût précis de l’acquisition ainsi que les taxes et charges

En plus du prix de vente brute d’un bien immobilier,  vous devez aussi prendre en compte dans le calcul précis de l’acquisition : frais de notaire (honoraires et droits d’enregistrement), commission d’agence et autres.

Comme l’achat d’un bien immobilier signifie que vous allez être redevables des impôts correspondants, il est donc important de connaître au préalable les taxes et charges que vous allez payer afin de les inclure dans le calcul de son coût d’acquisition. Ici on parle essentiellement de la taxe foncière et de la taxe d’habitation à payer suivant l’état réel du bien. Renseignez-vous auprès du propriétaire pour ne pas prendre le risque de tomber sur une mauvaise surprise. Pour une copropriété, les charges vous seront renseignées via les derniers relevés de charges. Pour vous renseigner sur les travaux entrepris dans le passé et ceux à venir par contre, il vous suffit de demander les trois derniers procès-verbaux d’assemblée générale au syndic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *