Catégories
Financement

Le prêt à taux zéro est au cœur de votre financement immobilier pour 2020

Pour 2020, le prêt à taux zéro ou PTZ permettra encore d’aider les particuliers à devenir propriétaires de leur propre logement. Ce prêt d’argent gratuit est un financement qui couvrira une partie de leur achat immobilier, mais quels sont les domaines concernés ?

Acheter sa résidence principale dans certaines conditions avec le prêt à taux zéro

Le dispositif de PTZ est une initiative de l’État qui vise à financer une partie de l’achat d’une résidence principale chez les Français souhaitant devenir propriétaires. Sans demander d’intérêt, l’État a accordé ce prêt à taux zéro depuis déjà quelques années. Pour cette année 2020, l’emprunteur bénéficiera encore d’une période de différé durant laquelle il ne remboursera pas encore cet emprunt gratuit. Des conditions sont toutefois à respecter pour pouvoir profiter de ce prêt dans le cadre d’un achat d’une résidence principale :

  • Être un primoaccédant est impératif : l’emprunteur n’est encore propriétaire de sa résidence principale depuis au moins 2 ans.
  • Le bien doit faire l’objet d’une résidence principale.
  • Le bien doit être dans l’une des zones suivantes : A bis, B1, B2 et C.

Le PTZ pour l’achat d’un logement neuf

L’État sollicite les particuliers à acheter dans le neuf depuis de nombreuses années. Pour les accompagner dans leur projet d’ailleurs, différents dispositifs ont été mis en place comme le PTZ. Il est ouvert aux primoaccédants qui prévoient d’avoir enfin leur résidence principale au plus tard 1 an après l’achèvement des travaux. Dans le neuf, le prêt à taux zéro peut aussi financer l’acheter du terrain sur lequel sera bâti le bien. Pour 2020, le PTZ est disponible partout en France pour le neuf, seulement pour les secteurs les moins recherchés (zone B2 et C), les montants ont été revus par l’État.

Devenir propriétaire dans l’ancienne grâce au PTZ

En 2020, le projet d’achat dans l’ancien peut être encore réalisé grâce au dispositif PTZ. Par rapport au passé, les restrictions sont toutefois plus importantes :

  • Sont les seuls éligibles les biens immobiliers situés dans les communes en zone B2 et en zone C.
  • En plus de respecter les plafonds de revenus, les travaux doivent représenter

au moins 25 % du coût total de l’opération (construction ou achat) et être effectués par des professionnels.

Comme il s’agit d’un crédit gratuit, il n’est en aucun cas cumulable avec les autres aides aux travaux pour une rénovation énergétique. Si vous envisagez d’acheter un logement social, le prêt à taux zéro vous sera accessible, et ce sans obligation de travaux, toutefois, le montant accordé est moindre et l’État exige de vivre dans ce logement depuis au moins 2 ans (ou conjoint, ou enfants ou l’un des parents).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *