Investissement résidence étudiante : un marché porteur pour les investisseurs

Face à la pénurie de logements pour les étudiants, l’investissement en résidence étudiante apparaît comme une solution attractive pour les investisseurs. En effet, ce marché en pleine expansion offre des rendements intéressants ainsi qu’une fiscalité avantageuse. Mais comment fonctionne ce type d’investissement et quels sont les éléments à prendre en compte avant de se lancer ?

Le marché de la résidence étudiante : un secteur dynamique

En France, on compte près de 2,5 millions d’étudiants, dont une grande partie est à la recherche d’un logement adapté à leur situation. Face à cette demande croissante, le parc immobilier traditionnel peine à répondre aux besoins spécifiques des étudiants. C’est dans ce contexte que les résidences étudiantes ont vu le jour, proposant des logements meublés et équipés de services dédiés (salle de sport, laverie, espaces communs…).

Depuis quelques années, ce marché est en pleine croissance et attire de plus en plus d’investisseurs. Selon une étude réalisée par JLL, spécialiste de l’immobilier professionnel, le volume d’investissement en résidences étudiantes a atteint 1 milliard d’euros en 2019. Ce chiffre témoigne du dynamisme du secteur et de son potentiel pour les investisseurs.

Les avantages d’un investissement en résidence étudiante

Investir dans une résidence étudiante présente plusieurs atouts pour les investisseurs. Tout d’abord, le rendement locatif est généralement supérieur à celui d’un logement traditionnel. En effet, les loyers en résidence étudiante sont souvent plus élevés, en raison des services proposés et de la localisation proche des campus universitaires.

De plus, la demande locative est forte et constante tout au long de l’année, ce qui limite les risques de vacance locative. Les étudiants sont également considérés comme des locataires fiables et solvables, grâce notamment aux aides au logement (APL) dont ils peuvent bénéficier.

Enfin, l’investissement en résidence étudiante offre une fiscalité avantageuse. En optant pour le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), l’investisseur peut bénéficier d’une exonération de TVA sur le prix d’achat du bien ainsi que d’un abattement forfaitaire sur les loyers perçus (50% pour un loyer annuel inférieur à 23 000 euros).

Les éléments à prendre en compte avant d’investir

Avant de se lancer dans un investissement en résidence étudiante, il est important de bien analyser certains éléments clés :

  • La localisation : privilégiez les villes universitaires dynamiques et dotées d’un bon réseau de transports en commun. La proximité des campus et des commerces est également un critère essentiel pour garantir une bonne occupation du logement.
  • La qualité de la résidence : renseignez-vous sur les services proposés, la sécurité des lieux et le niveau de confort des logements. N’hésitez pas à visiter plusieurs résidences pour comparer les offres.
  • Le prix d’achat : veillez à ne pas surpayer le bien, en comparant les prix au mètre carré avec ceux du marché local. Prenez également en compte les charges de copropriété et les éventuels travaux à réaliser.
  • Le gestionnaire de la résidence : il est essentiel de s’assurer de la compétence et de la solidité financière du gestionnaire, qui sera en charge de la location et de l’entretien du logement. Consultez les avis des locataires et vérifiez les antécédents du gestionnaire avant de signer un bail commercial.

Les conseils pour réussir son investissement

Pour optimiser votre investissement en résidence étudiante, voici quelques conseils :

  • Diversifiez vos placements : ne misez pas tout sur un seul bien ou une seule résidence. Investir dans plusieurs logements ou dans différentes villes permet de réduire les risques liés à la conjoncture locale.
  • Négociez le bail commercial : le bail commercial, qui lie l’investisseur au gestionnaire de la résidence, doit être étudié attentivement. N’hésitez pas à négocier certains points (durée du contrat, partage des charges, indexation des loyers…) pour protéger vos intérêts.
  • Anticipez les frais annexes : lors de l’achat d’un bien en résidence étudiante, il faut prévoir des frais supplémentaires tels que les frais de notaire, les frais d’agence ou encore les travaux de remise en état. Il est important d’en tenir compte dans votre budget global.
  • Surveillez la revente : même si l’investissement en résidence étudiante est souvent considéré comme une valeur sûre, il convient de rester vigilant lors de la revente. Les conditions du marché et l’état général de la résidence peuvent influencer la valeur de revente du bien.

Investir dans une résidence étudiante peut donc constituer un placement rentable et sécurisé pour les investisseurs. Toutefois, il convient de bien se renseigner sur le marché local, la qualité de la résidence et les conditions du bail commercial avant de prendre sa décision.